La chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera s’est prononcée contre la décision prise par les autorités israéliennes de fermer ses bureaux. Le média a annoncé être prêt à la contester en justice

En réponse à la déclaration du gouvernement israélien de fermer les bureaux de la chaîne arabe Al-Jazeera, qu’il accuse de se livrer à des «incitations» à la violence, le média qatari entend porter plainte devant le tribunal, a indiqué un responsable de la chaîne cité par l’AFP.

D’après lui, Al-Jazeera «donnera une suite au dossier par des procédures légales et judiciaires appropriées».
Ce dimanche, le ministère israélien des Communications, Israël Ayoub Kara, a annoncé son intention de fermer les bureaux d’Al-Jazeera parce que la chaîne incite, selon lui, à la violence.Depuis des années les autorités israéliennes accusent le média qatari de faire preuve de partialité dans sa couverture du conflit avec le gouvernement palestinien. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait annoncé fin juillet vouloir expulser Al-Jazeera parce que la chaîne arabe attisait, d’après lui, les tensions autour des lieux saints à Jérusalem.

Début juin, l’Arabie saoudite, l’Égypte, Bahreïn et les Émirats arabes unis ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, l’accusant de financer les activités extrémistes à travers le monde. Par la suite, les pays du Golfe ont adressé à Doha une liste de conditions destinées à lui faire modifier sa politique étrangère.

Ils demandent notamment au Qatar de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran, de fermer la base militaire turque située sur son territoire et de mettre fin à la diffusion de la chaîne de télévision Al Jazeera. Doha a pour sa part qualifié ces exigences d’irréalistes et a appelé à les réviser.

Lien

Etiquette: ; ; ;