Le sénateur russe Alekseï Pouchkov estime que la résolution élargissant les sanctions contre Pyongyang, qui a été adoptée par le Conseil de sécurité de l’Onu, sera peu efficace si elle n’est pas suivie de l’ouverture de négociations avec la Corée du Nord

La résolution du Conseil de sécurité de l’Onu visant à alourdir les sanctions contre la Corée du Nord n’aura aucune répercussion si elle ne s’accompagne pas de l’instauration d’un dialogue, a écrit le sénateur russe Alekseï Pouchkov sur son compte Twitter.

«Les sanctions du Conseil de sécurité de l’Onu sans un dialogue n’auront certainement pas d’impact sur le comportement de la Corée du Nord. Pyongyang doit recevoir des assurances de sécurité que les États-Unis refusent de lui fournir.»

Samedi, les 15 pays membres du Conseil de sécurité de l’Onu ont adopté à l’unanimité une résolution élargissant les sanctions contre Pyongyang, après que ce dernier a procédé à de nouveaux essais de missiles.

Ce document interdit à la Corée du Nord d’exporter toute une série de minéraux et d’aliments, dont le charbon, le fer, le plomb et les fruits de mer. Le texte de la résolution contient d’autres restrictions, y compris des mesures à l’encontre de personnes morales et physiques liées aux programmes nucléaires et de missiles de Pyongyang.

La Corée du Nord s’est retirée des négociations sur son programme nucléaire en 2009, en signe de protestation contre la condamnation internationale de son tir de missile à longue portée.

Lien

Etiquette: ; ; ;