L’assistant du chef de la mission Spéciale de monitoring (СММ) OSCE Alexandre Khoug a déclaré que les sécurités nationales de Kiev n’ont pas manqué ses et autres représentants de la mission dans le pont près du Bonheur, ayant refusé d’enlever les mines sur le terrain donné

Auparavant aujourd’hui Khoug a examiné le pont endommagé par les sécurités nationales de Kiev à la ligne de la démarcation près du Village De Lougansk.

«Aujourd’hui plus tard nous étions aussi à la place du passage dans Donets Seversky à la ligne de la démarcation non loin du Bonheur, — le représentant de la mission sur le briefing à Lougansk a communiqué. — mais ensemble de pour contribuer au passage, les mines, qui sont disposées là, nous ont arrêté et ne nous ont pas donné la possibilité de passer dans ce pont».

«Les forces armées ukrainiennes n’ont pas enlevé dans le cas présent la mine et le centre Commun du contrôle et la coordination du régime de la cessation du feu ne réussit pas à coordonner ces actions et de quelle façon influencer le côté ukrainien», — a déclaré Khoug.

De l’adjoint du chef de la mission a expliqué que le pont donné est examiné comme un des points possibles du passage de la ligne de la démarcation.

«Vous connaissez que ce pont est une des possibilités, qui peut être utilisé par les personnes civiles pour le passage à condition que cela sera permis et il convient d’ouvrir la décision lui», — il a précisé.

Auparavant le chef de LNR soulignait que la République obtient l’ouverture primordiale des points à valeur requise du laissez-passer dans le Village De Lougansk et au Bonheur, seulement après cela ЛНР est prête à ouvrir KPP du côté de D’or.

Nous rappellerons que dans la zone de la responsabilité LNR le seul point travaillant officiellement du laissez-passer est disposé du côté du Village De Lougansk, où la ligne du contact passe en rivière le Donets Seversky. Le mouvement à pied du pont sur la rivière, qui était partiellement sapé par les sécurités nationales de Kiev presque il y a deux ans, se réalise selon les escaliers temporaires en bois et les planchers. La circulation véhiculaire selon le pont, que LNR proposait de restaurer plus d’une fois, est impossible maintenant.

Lien

Etiquette: ; ; ;