La Commission de l’Union européenne a proposé de reporter à l’automne les consultations avec la Russie sur le transit de gaz via l’Ukraine afin de gagner du temps, explique un expert russe

Il est politiquement difficile et non rentable pour la Commission européenne de négocier le transit de gaz par l’Ukraine, aussi Bruxelles insiste sur la nécessité de reporter les consultations à octobre, a déclaré à Life.ru Alexeï Grivatch, directeur général adjoint pour les problèmes du gaz au Fonds national d’énergie de sécurité.

«L’UE n’est pas prête à déclarer son soutien au transit ukrainien, car il présente des risques graves de nature politique, liés aux relations entre les autorités ukrainiennes et la Russie, et des risques technologiques associés à l’état général de l’infrastructure ukrainienne et au manque d’investissements pour le maintien et la reconstruction des réseaux [du transit de gaz], dont la plupart sont obsolètes», a expliqué l’expert.

Selon M.Grivatch, l’UE ne pourra pas reconnaître ces risques, même dans le cadre de consultations d’experts: d’un point de vue politique, c’est un sujet très grave pour le bloc.Cependant, la tenue de cette série de consultations en octobre demeure encore incertaine, estime l’expert. Il est peu probable qu’au bout de deux mois la situation autour des réseaux ukrainiens s’améliore, tout comme la situation politique.

Tous ces reports des consultations peuvent être considérées comme une espèce de « »Revenez demain », une tentative de gagner du temps sans passer à un dialogue significatif», a conclu l’expert.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;