Suite à un tweet dans lequel Donald Trump vantait l’arsenal nucléaire américain, la Corée du Nord a riposté en adressant de nouvelles menaces

L’escalade verbale entre Washington et Pyongyang n’en finit pas de monter en puissance. Les tensions sont encore montées jeudi lorsque la Corée du Nord a répondu au chef de la Maison-Blanche en affirmant que seule la force pouvait fonctionner avec un président américain «dépourvu de raison» et dont les propos ne sont qu’«un tas d’inepties», relate Reuters.Le ton entre les États-Unis et la Corée du Nord s’est progressivement durci ces derniers jours, Donald Trump ayant promis «le feu et la fureur» en cas de nouvelles menaces de la part de Pyongyang et vantant la puissance de l’arsenal nucléaire américain.

«Un dialogue raisonnable n’est pas possible avec une telle personne dépourvue de raison, et seule la force absolue peut fonctionner avec elle», a déclaré le général Kim Rak Gyom, commandant des forces balistiques nord-coréennes, cité par l’agence officielle KCNA.

La Corée du Nord a annoncé en outre jeudi l’élaboration d’ici mi-août d’un plan de «tir simultané» de quatre missiles de portée intermédiaire à 30 à 40 km de l’île de Guam.

Le projet sera soumis au dirigeant nord-coréen Kim Jong-un qui décidera de son exécution, a précisé l’agence de presse officielle KCNA, citant le général Kim Rak Gyom.Située à 3.400 km environ au sud-est de Pyongyang, l’île de Guam, dans l’archipel des Mariannes, compte près de 163.000 habitants et abrite une base de la marine américaine dotée d’un escadron de sous-marins ainsi qu’une base aérienne.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;