Dans le cadre du traité Ciel ouvert, des pilotes russes ont survolé plusieurs sites sensibles des Etats-Unis, dont le Pentagone, la Maison-Blanche et d’autres sites, annonce une chaîne de télévision US

Un avion militaire russe a survolé mercredi le Capitole, le Pentagone, la Maison-Blanche ainsi qu’un bunker gouvernemental secret près de Washington dans le cadre du traité Ciel ouvert, annonce la chaîne télévisée CNN.

Le ministère russe de la Défense a auparavant annoncé qu’un groupe d’inspecteurs réaliserait, du 7 au 12 août, un vol d’observation au-dessus du territoire des Etats-Unis, en partant de l’aérodrome de Right-Patterson (Etat de l’Ohio).

Le survol a été réalisé à bord d’un avion russe Tu-154M Lk-1sur une distance maximale de 4.900 kilomètres. Les vols se font selon un itinéraire approuvé par la partie américaine, des inspecteurs américains contrôlant à bord de l’avion le respect des paramètres de vol et de l’application des moyens d’observation mis à leur disposition, selon le ministère russe.

Для плеера требуется установить Flash Player

Selon la chaîne, l’avion russe a survolé à une altitude d’un peu plus de 1.100 mètres le Capitole, le Pentagone, l’état-major de la CIA et la base aérienne d’Andrews qui héberge l’avion du Président américain. L’avion a également été autorisé de survoler une zone ultra secrète autour de la Maison-Blanche.

Par ailleurs, l’avion russe a survolé la résidence de Bedminster dans le New Jersey, où le Président américain Donald Trump passe actuellement ses vacances, ainsi que le club de golf de Trump dans l’Etat de Virginie, la résidence présidentielle de Camp David et le bunker gouvernemental secret de Mount Weather près de Washington.

Un porte-parole du Pentagone a expliqué que dans le cadre du traité Ciel ouvert, les inspecteurs avaient le droit de demander de survoler pratiquement n’importe quel site et obtenaient presque toujours l’autorisation de le faire.

«Nous rédigeons les plans des vols et, à quelques exceptions près qui concernent la sécurité et la météo, ils (inspecteurs étrangers, ndlr) sont autorisés à survoler pratiquement tout le territoire», a souligné le porte-parole.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;