Le ministère chinois des Affaires étrangères a accusé les États-Unis d’avoir violé la souveraineté du pays et le droit international, commentant le passage du destroyer américain John McCain (DDG-56) près des îles Spratleys, en mer de Chine méridionale

Le passage du destroyer américain John McCain (DDG-56) près des îles Spratleys, en mer de Chine méridionale, est une violation de la souveraineté chinoise et du droit international, signale le ministère des Affaires étrangères du pays dans une déclaration. Selon le document, la partie chinoise n’avait pas donné son feu vert au passage du destroyer américain.

«Le navire américain a transgressé les lois chinoises et les normes concernées du droit international, ayant sévèrement violé la souveraineté de la République populaire de Chine et sapé la paix, la sécurité et l’équilibre dans ces eaux», indique le porte-parole du ministère chinois Geng Shuang.

Selon le document, les actions américaines sont considérées comme provocatrices et ont obligé les autorités chinoises à adopter des mesures pour renforcer les capacités défensives du pays dans la région.Un destroyer américain est passé à une distance de 12 milles marins d’une île artificielle créée par Pékin en mer de Chine méridionale, annonce l’agence Reuters se référant à des fonctionnaires américains.

Selon l’agence, le destroyer USS John McCain (DDG-56) est passé à proximité du récif Mischief situé dans l’archipel des îles Spratleys, réalisant une opération visant à assurer la «liberté de circulation» et à contrer les prétentions territoriales de la Chine.

La Chine et plusieurs pays de la région, plus particulièrement le Japon, le Vietnam et les Philippines, contestent les frontières maritimes et les zones de responsabilité en mers de Chine méridionale et orientale. La Chine affirme que les Philippines et le Vietnam utilisent délibérément le soutien des États-Unis afin d’attiser les tensions régionales.

Lien

Etiquette: ; ; ;