Des avions américains hybrides commencent à quitter leur base d’Okinawa pour être déployés ailleurs sur le sol japonais. Le nouveau ministre japonnais de la Défense semble donc avoir mis un terme au différent avec les États-Unis à ce sujet

Quatre avions hybrides américains Osprey ont décollé de la base américaine de Futenma à Okinawa, annonce l’agence Kyodo se référant à une source bien informée au sein du gouvernement japonais.

Selon l’agence, les appareils capables de décoller et de se poser verticalement ou horizontalement se dirigent vers la base américaine de Misawa, située dans la préfecture d’Aomori.

Auparavant, il a été annoncé que les avions hybrides V-22 Osprey devaient participer à des exercices militaires qui prendront fin le 28 août à Hokkaido.

Vendredi, le ministère japonais a annoncé qu’il acceptait les vols d’avions hybrides V-22 au-dessus du territoire du Japon malgré le récent crash d’un Osprey près des côtes australiennes.

Selon les informations préliminaires, le crash s’est produit lorsque l’appareil a échoué à se poser sur un porte-avions, causant la mort de trois personnes.

En décembre 2016, un V-22 s’est également écrasé près d’Okinawa lors d’exercices de ravitaillement en vol.

Auparavant, le gouvernement japonais et les autorités d’Okinawa ont plusieurs fois appelé les Etats-Unis à mettre un terme aux vols de leurs avions hybrides, estimant qu’ils représentaient une menace pour la population. Toutefois, les Etats-Unis ont toujours prétendu qu’il n’y avait aucune raison de clouer au sol leurs Osprey déployés au Japon.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;