Évoquant l’éventuelle menace nucléaire nord-coréenne dans une conversation avec le maire de l’île de Guam Eddie Calvo, le chef d’État américain Donald Trump a affirmé que la situation aurait un effet plutôt bénéfique pour l’île en «multipliant par dix» le nombre de touristes

Sur fond de tensions entre Washington et Pyongyang, le Président des États-Unis Donald Trump a tenu à rassurer le maire de l’île de Guam, un territoire américain non incorporé considéré comme la première cible pour les missiles nucléaires balistiques nord-coréens.

«Je peux dire que votre flux touristique sera multiplié par dix sans aucune dépense financière. Je vous en félicite», a ironisé M.Trump lors de sa conversation téléphonique avec le maire de Guam Eddie Calvo, qui a publié l’enregistrement de cette conversation sur Facebook.

Donald Trump a affirmé souhaiter avant tout la résolution pacifique du conflit, mais a indiqué que dans le même temps, il était dit prêt au pire des scénarios.
De son côté, M.Calvo a tenu à féliciter le locataire de la Maison-Blanche.

«Monsieur le Président, en tant que maire de Guam et citoyen américain, je vous assure que je ne me suis jamais senti autant en sécurité qu’avec vous au gouvernail», a-t-il ainsi déclaré.

Située à 3.400 km environ au sud-est de Pyongyang, l’île de Guam, un territoire non incorporé des États-Unis, compte 163.000 habitants et abrite une base militaire américaine avec un escadron de sous-marins, une base aérienne et un groupe de garde-côtes.La Corée du Nord a déclaré mardi qu’elle pouvait tirer des missiles balistiques stratégiques à moyenne et longue portée Hwasong-12 contre les bases militaires américaines situées sur l’île de Guam, dans le Pacifique, si Washington poursuivait ses pressions contre Pyongyang.

Le Président américain Donald Trump a promis mardi «le feu et la colère» à Pyongyang s’il menaçait de nouveau son pays. Il s’est aussi dit prêt à une riposte militaire aux actions «irréfléchies» nord-coréennes.

Les menaces de Pyongyang ont inquiété les pays voisins de la Corée du Nord. Selon les médias japonais, Tokyo envisage de déployer des missiles intercepteurs supplémentaires PAC-3 (Patriot) dans les régions du pays que les missiles balistiques nord-coréens survoleront avant d’atteindre Guam.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;