Ce samedi, les Forces japonaises d’autodéfense ont achevé le déploiement des systèmes destinés à intercepter les missiles balistiques nord-coréens susceptibles d’être tirés en direction de l’île américaine de Guam

Les Forces japonaises d’autodéfense ont achevé le déploiement des systèmes anti-missiles Patriot dans les régions ouest et sud-ouest du pays, qui pourraient être survolées par des missiles nord-coréens en cas d’attaque contre Guam.

Selon l’agence Kyodo News, les systèmes anti-missiles Patriot PAC-3 ont été déployés dans les préfectures de Shimane et d’Hiroshima, situées sur la principale île japonaise de Honshu, et dans les préfectures d’Ehime et de Kochi sur l’île de Shikoku (sud-ouest).

La chaîne de télévision NHK a annoncé qu’un navire de la Force maritime d’autodéfense équipé de systèmes Aegis avait été déployé en mer du Japon.

La semaine dernière, Pyongyang et Washington ont échangé de nouvelles déclarations belliqueuses.L’agence officielle nord-coréenne KCNA a annoncé que les militaires nord-coréens envisageaient la possibilité d’une frappe de missiles contre les sites militaires américains de Guam, dans l’ouest de l’océan Pacifique.

Donald Trump a promis pour sa part «le feu et la colère» à Pyongyang s’il menaçait de nouveau son pays. Il a ajouté que si Kim Jong-un «faisait quelque chose contre Guam, un événement jamais vu se produirait avec la Corée du Nord».

L’île de Guam abrite la base aérienne américaine d’Andersen et la base navale d’Apra Harbor.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;