«Les Américains voient leur vocation dans le fait de nous em*erder partout et en tout»: le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine a commenté un récent article de l’ancien directeur adjoint de la CIA John McLaughlin qui expliquait comment se comporter face à la «Russie de Poutine»

Le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine n’a pas mâché ses mots au sujet des idées de l’ancien directeur adjoint de la CIA John McLaughlin à l’égard de la Russie.

Ainsi, l’homme politique russe est d’avis que Washington cherche par tous les moyens à mettre des bâtons dans les roues de Moscou, et ce dans tous les domaines possibles.

«D’après cette récente publication dans le NYT, les Américains voient leur vocation dans le fait de nous em*erder partout et en tout», a écrit Dmitri Rogozine sur Twitter en allusion à l’article rédigé par l’ancien numéro deux de la CIA.

Dans son article intitulé «La façon intelligente de se comporter avec la Russie de Poutine», publié dans le journal américain le 9 août, John McLaughlin évoque son voyage en Russie en octobre dernier.

Il estime ainsi que les États-Unis ne peuvent pas «forcer la Russie à se réjouir de la présence l’Otan à ses frontières» mais peuvent «travailler pour renforcer l’unité de l’Alliance et la stratégie de dissuasion».

M.McLaughlin fait également remarquer que Washington ne peut pas «céder face à la Russie et la laisser agir comme bon lui semble». En même temps, les États-Unis «devraient éviter une vraie guerre avec un pays dont le seuil d’utilisation des armes nucléaires est inférieure au nôtre».

M.McLaughlin a en outre souligné qu’il ne s’agissait pas de «détruire à nouveau la Russie comme c’était le cas lors de l’effondrement de l’Union soviétique», mais plutôt de «brider les penchants les plus vicieux» du pays tout en restent prudents dans les domaines d’intérêt commun.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;