Washington s’est mis au même niveau que Pyongyang sur la question du programme nucléaire nord-coréen, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova commentant la situation toujours très tendue dans la péninsule coréenne

Alors que les tensions entre Washington et Pyongyang sont à leur comble depuis le dernier tir de missile balistique effectué par la Corée du Nord dans le cadre de la réalisation de son programme nucléaire, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova pointe les ressemblances dans les discours de ces deux puissances mondiales.

«Si vous observez la rhétorique de Washington et celle de Pyongyang, vous allez voir qu’elles sont devenues presque identiques, chose qu’on n’aurait jamais cru auparavant. Il s’avère que Washington s’est mis au même niveau de rhétorique que Pyongyang sur la questions du programme nucléaire», a-t-elle déclaré, citée par la télévision russe.

La porte-parole a par ailleurs souligné que la situation était «sans précédent» pour un pays membre du conseil de Sécurité de l’Onu et témoignait de l’imminence d’un possible conflit armé.Précédemment, le Président américain a notamment indiqué que les États-Unis étaient prêts à tout un spectre de mesures: diplomatiques, économiques et militaires, afin de mettre un terme à la menace nucléaire émanant de la Corée du Nord. Il a également promis «le feu et la colère» à Pyongyang si celui-ci menaçait de nouveau les États-Unis.

La Corée du Nord n’a pas tardé à réagir, menaçant de tirer des missiles balistiques stratégiques à moyenne et longue portée Hwasong-12 contre les bases militaires américaines situées sur l’île de Guam, dans le Pacifique, si Washington poursuivait ses pressions.

Donald Trump a alors appelé Pyongyang à reprendre ses esprits pour éviter des problèmes «qu’aucune nation n’a jamais eus».

Les menaces de Pyongyang ont inquiété les pays voisins de la Corée du Nord. Selon les médias japonais, Tokyo envisage de déployer des missiles intercepteurs supplémentaires PAC-3 (Patriot) dans les régions du pays, que les missiles balistiques nord-coréens survoleront avant d’atteindre Guam.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;