Le corps sans vie d’un adolescent chinois a été retrouvé couvert de blessures, moins de 48 heures après son entrée dans un camp controversé, censé lutter contre la cyberdépendance avec des techniques violentes, selon des médias locaux

Un jeune-homme chinois prénommé Li-Ao a trouvé la mort de manière suspecte dans un camp de désintoxication controversé qui combat la dépendance aux jeux vidéos et à internet, situé dans la province d’Anhui, dans l’est du pays, selon le quotidien local Anhui Business News.

Préoccupé par le bien-être de son fils, complètement accro aux jeux en réseau, sa mère l’a envoyé au Centre d’éducation de l’énergie positive, dans la ville de Fuyang. Pour une cure de six mois, elle a déboursé près de 22 800 yuans, soit près de 2900 euros.

Для плеера требуется установить Flash Player

Li Ao est arrivé au camp le 3 août. Mais moins de deux jours plus tard, sa famille a été informée qu’il avait été transporté à l’hôpital où il est décédé en raison de blessures graves qu’il aurait subies au sein du camp.

Contactée par Anhui Business News, la mère du garçon, désemparée, a déclaré que le corps de son fils était «entièrement recouvert de blessures».

Lors de l’autopsie, les médecins ont retenu plus de 20 plaies externes sur le corps du jeune homme, ainsi que des signes d’hémorragie interne.

La cause du décès n’a pas encore été déterminée mais le directeur du centre et un certain nombre d’employés ont été placés en garde à vue.

En Chine, ce genre de centres de désintoxication sont pour beaucoup illégaux, en raison de la pratique des châtiments corporels et même de thérapies par électrochocs pour traiter la dépendance des patients à internet.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;