Une femme s’est fait exploser sur un marché dans le nord-ouest du Nigéria, tuant au moins 27 personnes et faisant plus de 80 blessés

Au moins 27 personnes ont été tuées et plus de 80 blessées ce mardi dans un attentat-suicide qui a eu lieu sur un marché dans la ville de Konduga, non loin de celle de Maiduguri, épicentre d’affrontements entre les forces gouvernementales et le groupe Boko Haram, dans le nord-ouest du Nigéria, relate Reuters citant les sources locales

En outre, deux autres kamikazes se sont fait exploser près de l’entrée du camp de réfugiés qui se trouve près du marché. Aucun mort n’est à déplorer, mais on dénombre des blessés.

Il y a une semaine, plus d’une trentaine de personnes ont perdu la vie dans deux attaques de terroristes du groupe Boko Haram perpétrées sur les rives nigérianes du lac Tchad, au nord-est du Nigéria.

L’insurrection sanglante de Boko Haram a fait plus de 20.000 morts au Nigeria depuis 2009. Le groupe djihadiste a également enlevé plusieurs milliers de femmes, d’enfants et de jeunes hommes, enrôlés de force. Parmi ces femmes et ces filles, certaines sont devenues esclaves sexuelles ou domestiques, et parfois même forcées à combattre, ou à lancer des attentats-suicides.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;