Le vice-Président américain Mike Pence a tenu à rappeler à la Corée du Nord que les États-Unis considèrent un large éventail de possibilités pour répondre à la menace nucléaire

Alors que leurs rapports sont déjà tendus, Washington a insisté pour que Pyongyang se rende compte du fait que les Etats-Unis sont prêts à choisir parmi l’éventail des ripostes possibles la plus appropriée:

«Il est important que le leadership de Pyongyang comprenne que nous examinons vraiment toutes les possibilités. Les États-Unis ne permettront tout simplement pas au régime imprudent nord-coréen de détenir des armes nucléaires capables d’atteindre la partie continentale des USA», a déclaré le vice-Président américain lors d’une conférence de presse.

En cela, Mike Pence a pointé une certaine évolution dans la position du dirigeant nord-coréen:

«Nous remarquons un certain progrès, le Président [Donald Trump] l’a admis ce matin. Mais il faut progresser plus avant», a-t-il poursuivi.

L’agence centrale de presse nord-coréenne KCNA a annoncé le 8 août que les militaires du pays préparaient un plan de frappe balistique contre les bases militaires américaines situées à Guam, dans le Pacifique. Le Président américain Donald Trump a réagi en promettant le même jour «le feu et la colère» à Pyongyang s’il menaçait de nouveau son pays. Il s’est aussi dit prêt à une riposte militaire aux actions «irréfléchies» nord-coréennes.En réponse, la Corée du Nord a menacé de tirer des missiles balistiques stratégiques à moyenne et longue portée Hwasong-12 contre les bases militaires américaines situées sur l’île de Guam, dans le Pacifique, si Washington poursuivait ses pressions. Donald Trump a alors appelé Pyongyang à reprendre ses esprits pour éviter des problèmes «qu’aucune nation n’a jamais eus».

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;