Washington et Pyongyang échangent depuis des semaines des menaces de frappes qui, si elles étaient réalisées, provoqueraient la Troisième guerre mondiale. Pyongyang vient de publier une série d’affiches belliqueuses

La Corée du Nord a illustré sa menace de porter une frappe aux missiles contre les États-Unis sur une série d’affiches politiques publiées par les médias locaux, a annoncé l’agence sud-coréenne Yonhap.

Selon les experts, la série comprenant six affiches de propagande serait une réponse aux nouvelles sanctions adoptées par le Conseil de sécurité de l’Onu contre Pyongyang.

Sur l’affiche intitulée «La réponse de la Corée!», de nombreux missiles venant du ciel et couverts par le drapeau nord-coréen visent les ruines du Capitole.

L'affiche politique nord-coréenne «La réponse de la Corée!»
© REUTERS/ KCNA
L’affiche politique nord-coréenne «La réponse de la Corée!»

Les auteurs de l’affiche «L’ensemble des États-Unis est à la portée de nos missiles!» accusent les États-Unis et d’autres pays hostiles envers Pyongyang d’avoir adopté des sanctions.

L’affiche «Tout le territoire des États-Unis est à notre portée!» montrent des missiles rouges qui s’envolent vers le ciel où l’on voit les États-Unis en flammes sur le globe.

L'affiche politique nord-coréenne «Tout le territoire des États-Unis est à notre portée!»
© REUTERS/ KCNA
L’affiche politique nord-coréenne «Tout le territoire des États-Unis est à notre portée!»

Selon l’agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), les affiches démontrent la «disposition de l’armée et du peuple nord-coréens à rayer de la carte les principales bases de l’agression par une frappe préventive spéciale et à remporter la victoire définitive sur les États-Unis, si ces derniers entreprennent des tentatives irréfléchies de première frappe» contre la Corée du Nord.

En juillet dernier, Pyongyang a mené deux essais de missiles qu’il a qualifiés de missiles balistiques intercontinentaux. Les autorités nord-coréennes ont ensuite menacé de tirer quatre missiles balistiques à moyenne portée Hwasong-12 en direction de l’île de Guam qui abrite deux bases militaires américaines. Les missiles doivent tomber dans la mer à environ 30 ou 40 km de Guam.

La Corée du Nord craint une attaque des États-Unis et œuvre activement pour la création de missiles balistiques intercontinentaux dotés d’ogives nucléaires. Mais ces actions de Pyongyang violent le régime de non-prolifération nucléaire, obligeant le Conseil de sécurité de l’Onu à adopter de nouvelles sanctions.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;