Les professeurs d’une école de Renaix, en Flandre orientale, sont inquiets en prétendant que des signes de «radicalisation» islamiste sont sentis chez des enfants de classes maternelles, ressort-il d’un rapport interne.

On dirait, que c’est une sorte de première, en Flandre, quant à l’âge des individus chez lesquels de tels signes semblent se manifester.

Selon le rapport interne de l’école maternelle de Renaix concernée, les comportements problématiques observés comprennent par exemple la récitation de versets du Coran durant la récréation, le fait de ne pas se présenter à l’école le vendredi pour des raisons religieuses ou le refus de donner la main. Mais il est aussi question de «menaces de mort» prononcées à l’encontre des «non-croyants» ainsi que d’enfants traités de «cochons» et de gestes imitant un égorgement.