Le porte-avions Queen Elizabeth de la Royal Navy a récemment jeté l’ancre dans son port d’attache de Portsmouth. Rappelant des remarques fréquentes d’experts occidentaux, opposant des navires russes aux leurs, le politologue russe Oleg Ponomarenko explique pourquoi les porte-avions Amiral Kouznetsov et Queen Elizabeth sont incomparables

L’espace médiatique occidental a connu bien des comparaisons entre navires britanniques et vaisseaux russes, constituant paradoxalement une menace en dépit de leur état «vétuste», terme employé par le secrétaire britannique à la Défense Michael Fallon pour décrire l’Amiral Kouznetsov. Selon Oleg Ponomarenko, expert du Centre de l’environnement politique, il est inutile de comparer le porte-avions russe Amiral Kouznetsov et celui de la Royal Navy.

«Toute comparaison sera erronée car les deux navires ont été conçus pour effectuer différentes missions de combat. Le Queen Elizabeth est un porte-aéronefs à l’état pur. Quant à l’Amiral Kouznetsov, il possède un grand avantage de conception. C’est un porte-avions porteur de missiles ce qui signifie qu’il dispose d’un arsenal d’armes de défense et d’attaque», a-t-il expliqué.

Concernant le Queen Elizabeth, navire de 280 mètres de long et de 65.000 tonnes, il est encore loin d’être opérationnel:«Il faudra beaucoup du temps pour rendre ce porte-avions pleinement opérationnel. Dans un futur proche, le navire va possiblement partir en mer pour procéder à de nouveaux tests.»

Le HMS Queen Elizabeth est l’un de deux porte-avions de classe Queen Elizabeth. Son entrée en service a été reportée suite aux coupures dans le budget de la défense survenues après la crise économique de 2008 et est prévue pour 2018 ou 2019.L’Amiral Kouznetsov est le seul porte-avions de la marine russe avec un déplacement d’eau de 55.000 tonnes, d’une longueur de 302 mètres, de 72 mètres de large, pour un équipage de presque 2.000 hommes. Le navire est capable d’embarquer jusqu’à 12 chasseurs Su-33 ou 24 hélicoptères Ka-27. L’Amiral Kouznetsov appartient également à la classe des croiseurs: hormis l’aviation, il dispose de ses propres armes d’attaque avec 12 systèmes de missiles antinavires Granit qui se situent en silo sous le pont de décollage.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;