Le nageur espagnol Fernando Alvarez a observé une minute de silence individuelle en mémoire des victimes des attaques terroristes en Espagne avant une course de 200m brasse au Championnat du monde de natation. Avant le début de la course, il a demandé aux organisateurs du tournoi de tenir une minute de silence, mais a obtenu un refus

Il est plus important de rendre hommage à la mémoire des victimes des terribles attentats en Catalogne, qui ont couté la vie à plusieurs personnes, que de gagner une course au Championnat du monde de natation. C’est en tout cas ce qu’a considéré le nageur Fernando Alvarez, lors du départ de la course, signale le quotidien sportif espagnol AS. Peut-être était-ce la minute de silence la plus sincère qui soit.

Для плеера требуется установить Flash Player

Par conséquent, le sportif espagnol n’a pas commencé la course en même temps que les autres participants, mais une minute plus tard. Il a donc passé la première minute debout sur son plot de départ.

«J’ai commencé une minute après les autres, mais cela ne m’a pas dérangé. Je me sentais mieux que si j’avais gagné une médaille d’or», a commenté M. Alvarez.

Le 16 août, une explosion a eu lieu dans une maison d’Alcanar. La cellule terroriste qui a organisé les attaques à Barcelone et à Cambrils du 17 août y avait préparé des explosifs pour ces attentats. À cause de l’accident, les extrémistes ont été forcés d’improviser les attaques à la voiture-bélier, selon des médias espagnols.Une fourgonnette a percuté la foule jeudi près de l’avenue piétonne la Rambla, dans le quartier touristique de Barcelone. Daech a revendiqué cette attaque. Une autre fourgonnette a foncé sur des passants à Cambrils, à 120 km de Barcelone, quelques heures plus tard. Selon un dernier bilan, les attaques en Catalogne ont fait 15 morts et 130 blessés.

D’après la police catalane, la cellule terroriste était composée de 12 personnes, dont quatre ont été arrêtées, et cinq abattues après l’attentat de Cambrils. Deux ou trois autres sont mortes dans l’explosion à Alcanar.Selon les dernières informations, les forces de l’ordre catalanes confirment avoir abattu Younes Abouyaaqoub, dernier membre encore en fuite de la cellule djihadiste de Barcelone.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;