Après de longs jours de recherche du corps de la journaliste suédoise décédée à bord d’un sous-marin amateur, la police a finalement découvert dans les eaux territoriales danoises le corps d’une femme qu’on a pu identifier comme Kim Wall

Les forces de l’ordre danoises ont retrouvé le corps de la journaliste suédoise Kim Wall, âgée de 30 ans, le long des côtes danoises, a signalé lundi la chaîne suédoise SVT Nyheter. La journaliste avait été vue pour la dernière fois en vie à bord du sous-marin UC3 Nautilus de Peter Madsen et était portée disparue depuis le 10 août.

Peter Madsen, 46 ans, concepteur et propriétaire du navire artisanal, a affirmé que Kim Wall était morte accidentellement à bord de son submersible. Après l’«accident», l’inventeur danois a «jeté son corps à la mer, dans un lieu encore indéfini dans la baie de Koge», au sud de Copenhague, précise le communiqué de la police.

«La police confirme que les accusations [contre Peter Madsen, ndlr] restent en vigueur», a-t-on également appris des forces de l’ordre.

Le sous-marin à bord duquel est survenue la tragédie a pris la mer le 10 août et a coulé le lendemain. L’inventeur a été sauvé, la journaliste a été portée disparue. Par la suite, le navire a été repêché et remorqué vers le port de Copenhague. Après des fouilles, personne n’a été retrouvé à son bord.

La police estime que le sabordage du navire avait un caractère intentionnel dans l’objectif de passer sous silence le meurtre. Avant d’avouer avoir jeté son corps à l’eau, Peter Mandsen avait expliqué dans un premier temps avoir laissé la femme au bout de l’île de Refshaleoen, à Copenhague, dans la soirée du 10 août.

Le sous-marin artisanal UC3 Nautilus a été construit par Peter Madsen en 2008. L’UC3 Nautilus était considéré comme le plus grand navire en son genre.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;