Le Pakistan pourrait perdre son statut d’allié privilégié des Etats-Unis s’il ne change pas d’attitude vis-à-vis des talibans afghans comme réclamé par Donald Trump, a déclaré aujourd’hui le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson.

Prié de dire si Washington pourrait réduire son aide, imposer des sanctions voire retirer à Islamabad le statut d' »allié majeur non-membre de l’Otan », il a répondu devant la presse: « Toutes ces choses sont sur la table si, dans les faits, ils refusent de changer d’attitude ou de changer leur approche à l’égard des nombreuses organisations terroristes qui trouvent refuge au Pakistan ».