Une large résonance était reçue par l’affaire de la journaliste suédoise Kim Ouoll qui a disparu au Danemark. Le 21 août en mer Baltique près des bords de l’île danoise d’Amager la police a trouvé le corps féminin sans mains, les pieds et la tête. L’expertise passée de l’ADN a confirmé que c’est Kim Ouoll, communique les Forces aériennes.

Le 10 août Ouoll est parti pour le Danemark pour prendre l’interview à l’inventeur local d’un des plus grands sous-marins dans le monde, le «Naoutilous» de Peter Madsena. Pendant les interviews le sous-marin a coulé, on réussit à sauver Madsena, et Ouoll a disparu. D’abord l’inventeur disait avoir débarqué la journaliste après la conversation, et ne rien connaître sur son destin ultérieur. Mais plus tard sous la pression des preuves l’homme a avoué qu’il y avait à bord un accident, dans le résultat d’Ouoll duquel a péri, et il devait jeter son corps à la mer.

Le bateau a levé du fond de la mer et a remorqué au port de Copenhague. Les juges d’instruction suédois et danois ont établi le cours, selon lequel il y avait un sous-marin au jour de la destruction de la journaliste. Le 21 août près de l’île d’Amager non loin de Copenhague ils ont trouvé le corps féminin sans mains, les pieds et la tête. Après ce Madsen a cessé de répondre aux questions des policiers. L’expertise passée de l’ADN a confirmé que le corps appartient à Kim Ouoll. La police croit que l’événement n’est pas un accident, mais un meurtre prémédité, et la submersion du sous-marin avait le but de le cacher.

Madsen a créé le sous-marin «Naoutilous» en 2008, et l’a fait. Alors dans la classe il est devenue le plus grand navire dans le monde.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;