Le ministre syrien de l’économie espère que la coopération économique russo-syrienne atteindra le niveau des relations politiques bilatérales. Et de rappeler que pas une seule banque n’a fait faillite pendant a guerre, ce qui témoigne de la solidité de l’économie du pays

L’économie syrienne a montré une stabilité économique étonnante dans le contexte de la guerre qui continue de ravager le pays. Selon Mohammad Samer al-Khalil, ministre syrien de l’Économie, la force de la Syrie réside dans la diversification de son économie.La Foire internationale de Damas, qui a rouvert ses portes la semaine dernière pour la première fois depuis cinq ans, démontre cette force, a indiqué le ministre. Elle a été une surprise pour le monde, et les producteurs syriens ont fait preuve de la souplesse nécessaire pour tenir le coup pendant la guerre, en transformant parfois l’entreprise en atelier, a raconté le ministre.

La production n’a pas cessé, les exportations ont continué, ce qui a permis à l’économie de tenir le coup, a-t-il ajouté. Il n’y a pas eu de faillites de banques, par exemple. Le pays continue d’exporter vers plus de 80 pays.Après 7 ans de guerre destructrice, la Syrie deviendra inévitablement un énorme chantier de construction. La Syrie, selon Mohammad Samer al-Khalil, est prête à coopérer en la matière avec les pays amis tels que la Russie.

Il a exprimé l’espoir que la coopération économique russo-syrienne atteindra le niveau des relations politiques bilatérales.

Lien

Etiquette: ; ; ;