Le commandant de la 7e Flotte de l’US Navy va être relevé de ses fonctions après la collision meurtrière entre un destroyer et un navire marchand, la deuxième en peu de temps, dans laquelle dix marins américains sont portés disparus, a annoncé mardi un responsable de la Défense.

La décision de démettre le vice-amiral Joseph Aucoin de son poste au Japon intervient alors que la Navy a décidé de lancer une vaste enquête après la collision lundi entre le destroyer lance-missiles USS John S. McCain et un pétrolier battant pavillon du Liberia dans le détroit de Singapour. Outre les dix marins américains disparus, cinq ont été légèrement blessés.

Il s’agissait de la deuxième collision impliquant un navire de guerre américain en deux mois et du quatrième accident dans le Pacifique impliquant un navire de guerre américain depuis le début de l’année.

Le 17 juin, sept marins avaient péri dans un accident entre le destroyer USS Fitzgerald, appartenant également à la 7e Flotte, et un porte-conteneurs battant pavillon philippin, au large de la ville japonaise de Yokosuka.

Ces incidents ont soulevé des questions sur une éventuelle surexploitation des ressources de l’US Navy en Asie.

Le dernier accident en date s’est produit avant l’aube lundi dans un couloir maritime très fréquenté. La collision a causé une voie d’eau dans la coque du navire américain.

Le chef des opérations de la marine américaine, l’amiral John Richardson, a annoncé lundi «une pause opérationnelle de toutes nos flottes dans le monde entier» pour passer en revue les procédures de sécurité et les règles de base.

Au-delà, le secrétaire à la Défense Jim Mattis a promis une «enquête approfondie» du Pentagone «sur tous les accidents» pour examiner «tous les facteurs».

Etiquette: