Les secours tentent de retrouver les dix marins américains portés disparus depuis la collision survenue à Singapour entre l’USS John S. McCain et le pétrolier Alnic. La multiplication des accidents a poussé la marine US à revoir ses procédures

Le chef des opérations de la marine américaine, l’amiral John Ridchardson, a ordonné une «pause opérationnelle» de toutes les flottes américaines dans le monde entier, afin de faire le point sur les procédures et le matériel.

Il a pris cette décision après que le destroyer lance-missiles USS John S. McCain est entré en collision, le 21 août, avec un pétrolier battant pavillon du Liberia dans le détroit de Singapour, près du détroit de Malacca. Dix marins américains sont toujours portés disparus.

«C’est la seconde collision en trois mois et le dernier en date d’une série d’incidents dans le Pacifique. Cette tendance exige une action plus vigoureuse», a expliqué l’amiral Richardson.

Dans la semaine, les commandants devront prendre le temps, «peut-être un ou deux jours», pour consulter les équipages et réévaluer leurs pratiques, a poursuivi l’intéressé.

Для плеера требуется установить Flash Player

L’amiral n’a pas exclu que cette collision ait pu être provoquée par un facteur extérieur ou une cyberattaque, tout en soulignant qu’il ne voulait pas préjuger des résultats de l’enquête.

Les recherches en mer se poursuivent

Dix marins américains sont toujours portés disparus après cette collision survenue dans un couloir de navigation fréquenté. Cinq marins ont été légèrement blessés, quatre d’entre eux ont été héliportés vers un hôpital singapourien.

La coque du destroyer présentait une large brèche dans laquelle l’eau s’est engouffrée, inondant des couchages, la salle des machines et la salle de radio. Le pétrolier, l’Alnic, n’a subi que quelques dégâts.

Le 22 août, des plongeurs de l’US Navy se sont joints aux secours afin d’explorer les parties du navire inondées à la suite de cet accident, afin d’évaluer les dégâts. Selon l’AFP, des restes humains ont été retrouvés à cette occasion.

Le navire d’assaut amphibie USS America participe aux efforts pour évacuer l’eau du destroyer et réparer ses systèmes.

C’est la seconde collision impliquant un navire de guerre américain en un peu plus de deux mois.

Le 17 juin, sept marins avaient péri dans un accident entre le destroyer USS Fitzgerald et un porte-conteneurs battant pavillon philippin, au large du Japon.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;