Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson a salué mardi soir « le niveau de retenue » dont a fait preuve la Corée du Nord depuis l’imposition de nouvelles et lourdes sanctions économiques à l’ONU.

« Je suis content de voir que le régime à Pyongyang a montré un certain niveau de retenue que nous n’avions pas vu par le passé », a noté Tillerson au cours d’une rare conférence de presse.

Les tensions entre le régime de Kim Jong-Un et la communauté internationale – y compris les Etats-Unis – se sont accrues ces derniers mois après le test réussi de deux tirs de missiles balistiques intercontinentaux nord-coréens qui, selon les experts, peuvent atteindre la côte ouest des Etats-Unis voire la côte est.

Des fuites dans la presse américaine ont également révélé récemment que les services de renseignement militaires des Etats-Unis étaient convaincus que les Nord-Coréens avaient réussi à suffisamment miniaturiser une bombe atomique pour la placer sur un missile.

Après des propos au ton très martial du président Donald Trump et les menaces de Pyongyang de lancer des missiles dans les eaux au large de l’île américaine de Guam, les choses s’étaient finalement apaisées. Kim Jong-Un avait annoncé publiquement qu’il suspendait ce projet.

« Nous espérons que c’est le début du signe que nous avons espéré montrant qu’ils sont prêts à limiter le niveau de tension », a insisté M. Tillerson. « Ils sont prêts à limiter leurs actes provocateurs et peut-être que nous voyons là le chemin vers une forme de dialogue quelque part dans un futur proche », a-t-il ajouté.

Etiquette: ;