Yékatérina Pomortséva, analyste politique du centre d’analyse «Plate-forme de la diplomatie publique en Serbie» évalue la situation critique des Balkans qui tombent de plus en plus sour l’influence des courants islamique.

«Ce n’est pas le secret que les relations de la Turquie avec les musulmans de Bosnie existe depuis longtemps et s’est intensifiée après la guerre des années 90. Le Moyen-Orient s’appuie sur l’un des trois peuples constituants pour résoudre ses tâches géopolitiques en Bosnie-Herzégovine», explique l’experte.

En même temps, les pays musulmans tentent de combler le vide de l’affaiblissement de l’intérêt de l’UE et des États-Unis pour renforcer leur influence en Albanie et dans le sud de la Serbie, au Kosovo-Metohija et même à l’extérieur de ce domaine — sur les territoires habités par les Serbes.

Dans ces points d’influence, il y a une islamisation intensifiée sous sa forme radicale. Les courants Wahhabi sont financés et relancés, la burka est pardonnée — les zones, libres autrfois, se transforment en enclaves.
Actuellement, les médias traditionnels essaient de garder silence au sujet de l’islamisation des Balkans, ce qui indique l’intérêt de certains cercles de donner un développement calme de cette tendance.

Etiquette: ; ;