Dans son discours de lundi, Donald Trump s’est dit opposé à tout retrait des troupes américaines d’Afghanistan. En réponse, les Talibans ont promis de transformer le pays en un cimetière pour militaires américains. Tiendront-ils leur promesse?

La déclaration des Talibans d’exterminer les soldats américains présents sur le sol afghan est censée leur remonter leur moral, car ils sont intimidés, a communiqué Abdul Hadi Khalid, général afghan, conseiller du ministère de l’Intérieur.

«Les Talibans sont préoccupés par la nouvelle stratégie de Washington à l’égard de l’Afghanistan. Ils sont effrayés. Une telle réaction à la déclaration américaine vise à rebooster leur moral. Pourtant, ils ne seront jamais capables de gagner la guerre en Afghanistan.»

Selon l’autre interlocuteur, Abbas Naviyan, membre du parti afghan Droit et Justice, la nouvelle stratégie américaine a pour objectif de convier les Talibans à la table des négociations.

«Les États-Unis sont une superpuissance et les Talibans ne peuvent pas s’y attaquer. S’ils ont un jour été capables de leur faire face, c’était grâce à l’appui de Pakistan.»

Et d’ajouter que si le gouvernement américain arrivait à mettre en œuvre sa stratégie et à empêcher le Pakistan de soutenir les Talibans, ces derniers s’arrêteraient de se battre contre les Américains et le gouvernement afghan.

Dans une allocution faite sur la base militaire de Fort Myer, le lundi le 21 août, Donald Trump a exclu un retrait précipité de des troupes américaines de l’Afghanistan, ce qui créerait un vide qui profiterait aux terroristes. Il a cependant ajouté que l’assistance américaine à ce pays avait des limites.

Donald Trump est intervenu 16 ans après les attentats du 11 septembre 2001 qui avaient poussé les États-Unis à lancer une vaste offensive pour déloger le régime taliban au pouvoir à Kaboul.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;