Un imam domicilié dans le canton de Berne tient des propos appelant à la haine contre les personnes d’autres croyances ce qui ne l’empêche pas de toucher des allocations sociales, affirment les médias locaux

L’imam Abu Ramadan, établi à Nidau, en Suisse, et connu pour ses sermons haineux lors desquels il appelle à la destruction des «ennemis de l’islam», a touché près de 600.000 francs d’aide sociale entre 2004 et 2017, révèle le journal Der Bund.Âgé de 64 ans, il est arrivé en Suisse en tant que demandeur d’asile en 1998, affirmant avoir été persécuté par le régime du dictateur Kadhafi. Le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) lui a accordé le statut de réfugié en 2001.

Selon Der Bund, l’imam pratique à Bienne le vendredi principalement à titre bénévole mais parle à peine l’allemand ou le français. Le journal cite l’un des sermons d’Abu Ramadan dans lequel il demande à Allah «de détruire les Juifs, les Chrétiens, les Hindous, les Russes et les Chiites», qui sont tous qualifiés d’ennemis de l’islam.Le quotidien 24 heures affirme pour sa part que les autorités municipales étudient la possibilité de saisir la justice pénale ou d’intervenir directement dans la mosquée.

Le journal indique également que le SEM a décidé début août de révoquer l’asile d’Abu Ramadan et de lui retirer sa qualité de réfugié. L’imam s’est rendu plusieurs fois dans son pays d’origine et serait en possession d’un passeport libyen.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;