Au cours des pourparlers sur le règlement de la situation dans l’est de l’Ukraine qui se tiennent actuellement à Minsk, les participants au groupe de contact ont annoncé un cessez-le-feu qui débutera juste avant l’année scolaire

Les participants aux pourparlers sur le règlement de la crise ukrainienne ont déclaré une trêve «scolaire» dans le Donbass à partir du 25 août. Selon Boris Gryzlov, représentant russe dans le groupe de contact sur l’Ukraine, le cessez-le-feu est le résultat le plus important de la réunion du groupe de contact à Minsk.

«Nous espérons que cette trêve «scolaire» sera observée de manière responsable et pour une durée indéfinie», a affirmé M.Gryzlov, tout en pointant les récentes actions de sabotage commises par Kiev durant la période de négociation de ce cessez-le-feu.

En cela, le représentant russe a rappelé qu’en octobre 2017 expire le délai d’application de la loi sur le statut spécial du Donbass, qui est à la base des accords de Minsk. Or, pendant que la délégation russe prône une prolongation de cette loi, la partie ukrainienne freine la réalisation des accords de Minsk. Sans avancée dans le règlement politique, il est difficile de résoudre d’autres problèmes, a mis en valeur M.Gryzlov.En avril 2014, les autorités ukrainiennes ont entamé une opération militaire contre les républiques autoproclamées de Lougansk et de Donetsk, qui avaient proclamé leur indépendance après le coup d’État de février 2014 en Ukraine. Selon les données actualisées de l’Onu, plus de 10.000 personnes ont trouvé la mort dans ce conflit.

Un groupe de contact a été mis en place pour parvenir au règlement dans le Donbass. Depuis septembre 2014, ce groupe a adopté trois documents réglementant la désescalade. Cependant, les échanges de tirs se poursuivent même après les accords de trêve entre les parties du conflit.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;