Plus de 70 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Varsovie a décidé d’évoquer une nouvelle fois les dommages causés au peuple polonais par l’Allemagne nazie et de rappeler aux autorités allemandes d’aujourd’hui que les réparations de guerre ne lui avaient pas encore été réglées

La Première ministre polonaise, Beata Szydlo, a déclaré que la Pologne avait le droit à des réparations de la part de l’Allemagne pour les dommages causés à son pays pendant la Seconde Guerre mondiale.

« La Pologne parle de justice, la Pologne parle de ce qui doit être fait, nous sommes victimes de la Seconde Guerre mondiale, nous sommes des victimes qui n’ont pas été indemnisés pour les dommages subis », a-t-elle indiqué lors d’une conférence de presse donnée à Varsovie.

Selon la Première ministre, les réparations devraient être «un rappel de la justice, de ce qui appartient à la Pologne».

«Quant à ceux qui critiquent cette position, qui ont une opinion différente, ils devraient d’abord considérer l’histoire et se rappeler ce qui s’est passé sur le sol polonais pendant la Seconde Guerre mondiale», a-t-elle ajouté.

Auparavant, l’idée des réparations allemandes avait été soutenue par le ministre de la Défense du pays, Antoni Macierewicz.

«Il n’est pas vrai que l’Etat polonais ait refusé les réparations militaires allemandes. La Pologne était alors une colonie soviétique, appelée République populaire de Pologne, qui avait refusé une partie des réparations liées à l’Etat fantoche appelée République démocratique allemande», a-t-il indiqué, avant d’ajouter que ce refus n’a pas eu d’officialisation juridique et, par conséquent, Varsovie a des raisons de soulever une nouvelle cette question.

Lien

Etiquette: ; ; ;