«Chéri, offre-moi des arbres»! Au lieu de demander l’habituelle dot, une Iranienne prie son fiancé de faire un geste pour la nature et obtient de lui ce qu’elle voulait

Argent, bijoux, biens mobiliers et immobiliers — la femme musulmane a le droit de définir elle-même le mehr, dot que, selon les prescriptions de l’islam, l’homme doit transmettre à son épouse. Or, au lieu de suivre l’exemple bien ancré dans la société et de demander un don ayant une valeur matérielle, l’Iranienne Ilama a obligé son prétendant à planter 1.372 arbres, écrit le journal Teheran Times.

Le nombre d’arbres qu’il a dû planter pour que l’élue de son cœur l’accepte en mariage ne doit rien au hasard — il s’agit de l’année de la naissance d’Ilama selon le calendrier islamique (1993 dans le calendrier grégorien).

​L’attention de cette jeune femme à l’écologie puise ses racines dans la situation qui s’est créée dans le pays. En raison de l’absence d’une politique avisée dans le domaine de la protection de l’environnement, toutes les régions de ce pays sont confrontées dans une mesure ou une autre à des problèmes écologiques.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;