Une mère de famille de 53 ans, a gagné 758,7 millions de dollars (environ 642,6 millions d’euros) à la loterie et a quitté sur-le-champ son emploi dans un hôpital, en attendant de décider comment employer cette cagnotte, la plus grosse jamais remportée par un seul billet de loterie aux États-Unis

Elle s’appelle Mavis Wanczyk et avait acheté son billet mercredi après-midi, dans une station-service de sa ville de Chicopee, à l’ouest de Boston (nord-est), en choisissant les cases 6, 7, 16, 23 et 26, et le Powerball 4 en numéro complémentaire.Des chiffres choisis sur la base des dates d’anniversaires de sa famille, a expliqué jeudi cette joueuse régulière, en mâchonnant nerveusement un chewing-gum lors d’une brève conférence de presse.

Comme beaucoup d’heureux vainqueurs avant elle, cette employée du même hôpital depuis 32 ans n’y a pas cru tout de suite. D’autant que la direction de Powerball avait d’abord annoncé par erreur que le billet gagnant avait été vendu non à Chicopee, mais dans une autre ville de l’État du Massachusetts.

«J’étais en train de quitter mon travail avec un collègue», a expliqué Wanczyk. «Il a dit: «Je parie que quelqu’un a gagné avec des dates d’anniversaires». Et j’ai dit: «Ouais, ce sera jamais moi. C’est juste un rêve impossible que j’ai depuis toujours». Il s’est mis à lire les numéros gagnants, elle a regardé son ticket. «Et j’ai dit: «Eh, c’est ceux que j’ai!»»

S’en est suivi un léger état de choc. «Je ne pouvais aller nulle part, je ne pouvais rien faire», raconte-elle. Son collègue, un ami de longue date, l’a suivie «pour s’assurer que je rentrais saine et sauve chez moi».

Sans réfléchir très longtemps, elle a appelé son travail et leur a dit: «Je ne reviendrai pas», a-t-elle expliqué sous les rires et les applaudissements.Sur le plan financier, cette mère de deux enfants déjà adultes, qui ont vu leur père mourir dans un accident de voiture en 2016, était habituée jusqu’à présent à «se débrouiller» avec ce qu’elle avait.

Comme tous les vainqueurs de gros lots, Mavis Wanczyk a pris une première décision: elle a préféré, plutôt que percevoir le magot en une série de versements étalés sur 30 ans, toucher immédiatement un versement unique, moins élevé que les 758,7 millions de dollars auxquels elle pouvait prétendre.

A cause de ce choix, elle recevra donc 480,5 millions de dollars, soit 336 millions après impôts, selon le Boston Globe.

La cagnotte empochée par Mme Wanczyk est la deuxième plus importante de l’histoire de la loterie américaine, derrière celle de janvier 2016 qui avait atteint 1,58 milliard de dollars.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;