L’ouragan Harvey, qui menace d’être l’un des plus dévastateurs pour le sud des États-Unis depuis plus d’une décennie, est passé vendredi en catégorie 4 sur une échelle de 5, a annoncé le centre national des ouragans américain

Dans son dernier bulletin publié à 23H00 GMT, le NHC a indiqué que ses vents soufflent désormais à 215 km/h et qu’il ne se trouve plus qu’à 70 kms de Corpus Christi, première grande ville du Texas qui sera balayée par Harvey.

Avec en tête le dramatique précédent de l’ouragan Katrina en 2005, qui avait fait plus de plus de 1.800 morts, Donald Trump a assuré vendredi après-midi suivre « de près la trajectoire de l’ouragan Harvey au moment où il passe en catégorie 3 », sur une échelle de 5.

« Soyez prudent », a demandé le président américain face à l’imminence des premiers vents violents et inondations qui vont s’abattre sur le Texas. La Maison Blanche a elle confirmé le passage d’Harvey dans la catégorie d' »ouragan majeur », qui sera « sûrement dévastateur pendant plusieurs jours ».

Plusieurs comtés et villes du Texas ont ordonné l’évacuation et d’autres, comme Corpus Christi, ont très fortement encouragé leurs habitants à le faire, provoquant des embouteillages monstres sur les autoroutes pour quitter le littoral.

​ »Aussi loin que je me souvienne, je ne pense pas qu’il y ait eu quelque chose de ce genre » auparavant, a commenté pour l’AFP Brian McNoldy, chercheur sur les ouragans à l’université de Miami.

« Je ne me souviens pas d’un ouragan majeur qui fait du surplace et reste coincé, c’est une combinaison qui est très inquiétante », explique-t-il à propos d’Harvey, qui ne devrait en effet pas s’enfoncer très profondément dans les terres et ravager particulièrement la côte et menacer ses raffineries de pétrole.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;