La Corée du Nord a tiré trois missiles balistiques à courte portée samedi 26 août au matin en mer du Japon, a affirmé l’armée américaine, confirmant les tirs de « projectiles non identifiés » annoncés quelques minutes plus tôt par le ministère sud-coréen de la Défense.

Aucun des missiles tirés du site nord-coréen de Kittaeryong n’a présenté de menace pour les Etats-Unis ou le territoire américain de Guam, dans le Pacifique, a précisé un porte-parole du commandement de l’armée américaine dans le Pacifique.

« Le premier et le troisième missile ont explosé quasi instantanément », a ajouté le porte-parole, soulignant que les trois tirs se sont étalés sur 30 minutes.

Ces tests ont eu lieu en pleines manœuvres militaires entre forces américaines et sud-coréennes, a précisé le ministère sud-coréen de la défense. Selon ce ministère, les tirs ont commencé à 6 h 49 locales samedi (23 h 49 vendredi heure de Paris) et les projectiles ont parcouru environ 250 km.

Etiquette: ;