La Russie est appelée à jouer un rôle important dans l’arène internationale et a une grande responsabilité dans l’édification de la paix partout dans le monde, a estimé le Secrétaire d’Etat du Saint-Siège, le cardinal Pietro Parolin, à l’issue d’une visite de trois jours en Russie

Le Secrétaire d’État du Vatican, le cardinal Pietro Parolin, a beaucoup apprécié sa visite en Russie qui s’est terminée le 23 août et au cours de laquelle il a eu l’occasion de rencontrer le Président russe Vladimir Poutine ainsi que de hauts responsables de l’Église orthodoxe russe.

«Le message que je veux transmettre est le suivant: en vertu de sa position géographique, son histoire, sa culture, son passé et son présent, la Russie est appelée à jouer un rôle plus important dans la communauté internationale, dans le monde. Et, par conséquent, elle a une grande responsabilité pour la paix. Le pays et ses dirigeants porte une grande responsabilité dans l’édification de la paix et devraient faire des efforts pour que les intérêts suprêmes du monde soient placés au-dessus de tous les autres», a-t-il déclaré dans une interview exclusive accordée aux médias du Vatican.

Le cardinal a relevé les résultats positifs de sa visite et indiqué qu’une atmosphère de dialogue constructif et de respect mutuel régnait durant toutes les réunions auxquelles il avait participé en Russie, ce dont il a déjà informé le pape François.

«Dès mon retour, j’ai parlé avec le Saint-Père et lui ai fait un rapport court et concis du contenu et des résultats de mon voyage. Et, naturellement, je lui ai transmis les salutations de toutes les parties », a-t-il ajouté.

Interrogé sur les entretiens qu’il a eus à Sotchi avec le président russe, il a noté que Vladimir Poutine lui avait dit avoir conservé de très vifs souvenirs de ses deux rencontres avec le pape François en 2013 et 2015. Le cardinal a également souligné qu’ils avaient pu discuter de tous les problèmes principaux actuels, y compris de la situation en Moyen-Orient.

«Alors, nous avons pu discuter de la situation au Moyen-Orient, en particulier en Syrie, et dans ce contexte, nous avons abordé la question de la présence chrétienne », a-t-il indiqué, avant d’ajouter que les positions de la Russie et du Saint-Siège sur la protection à accorder aux chrétiens persécutés étaient identiques.

Un haut représentant du Saint-Siège était en visite officielle en Russie du 21 au23 août et a rencontré lors de son séjour à Moscou et à Sotchi le Président russe Vladimir Poutine, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le Patriarche de Moscou et de toutes les Russies Cyrille ainsi que le président du département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, le métropolite Hilarion de Volokolamsk.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;