L’entrée du tunnel a été découverte à la suite d’un appel téléphonique rapportant la présence de personnes armées dans un entrepôt.

L’armée mexicaine a découvert samedi un tunnel creusé sous la frontière avec les États-Unis, dans le secteur de Tijuana et San Diego, selon un communiqué officiel publié dimanche. Côté américain, presque sur la ligne marquant la frontière, 25 migrants ont été interpellés par une patrouille, « au moment où ils sortaient du passage », a précisé une source de la police ayant requis l’anonymat.

L’entrée du tunnel a été découverte à la suite d’un appel téléphonique rapportant « la présence de personnes armées dans un entrepôt, où l’excavation a été trouvée », a précise dans un bref communiqué la 2ème Zone militaire du ministère mexicain de la Défense. Ce n’est pas la première fois qu’un tunnel est découvert sous la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Ces souterrains sont généralement utilisés par faire passer des migrants, attirés par le « rêve américain », ou de la drogue vers les Etats-Unis, principal consommateur de cocaïne sud-américaine au monde.

En août 2016, les autorités mexicaines avaient découvert un passage de plus de trente mètres de large qui reliait la ville de Sonora à l’Etat de l’Arizona aux États-Unis. En avril 2017, les autorités américaines avaient localisé à leur tour le plus long tunnel jamais trouvé sous la frontière, et qui servait au trafic de drogues depuis le Mexique. Long de 800 mètres, il allait de Tijuana à Otay Mesa, près de San Diego.

Etiquette: ;