Le Front national a dénoncé le «mépris» de Jean-Luc Mélenchon, après son discours de clôture des journées d’été de La France insoumise, 27 août à Marseille.

M. Mélenchon a lancé : «Et vous autres aussi là, eh! Les gros ballots là, qui font du bruit dans les bistrots, hein, et après vous allez voter FN, ça sert à quoi le FN? À rien!»

«Regardez ce ramassis de poules mouillées, dans son coin, qui n’a pas un mot à dire, qui vous sert à rien, c’est ça qu’il faut leur dire : le combat, il est là, les gens qui se battent, qui défendent le pays, qui défendent les salariés, ils sont là! Et nulle part ailleurs. Les autres sont des gogos, des trompe-l’oeil, des illusions, du papier mâché, des tigres en carton, rien!» a insisté le député des Bouches-du-Rhône.

«Ce n’est plus la grosse tête qu’il a, c’est une outre pleine de vent, le gauchiste», a aussi écrit Louis Aliot, autre vice-président du parti d’extrême droite, qualifiant M. Mélenchon de «Peppone d’opérette».

La phrase de M. Mélenchon a aussi été l’occasion pour quelques frontistes de s’en prendre à M. Philippot, qui avait imaginé mi-juillet «pourquoi pas» prendre un café avec le chef de LFI. Plusieurs cadres et élus régionaux FN, comme Pascal Gannat (Sarthe), Antoine Mellies (Rhône) ou Julien Odoul (Yonne) s’en sont pris sur Twitter à ceux «qui voulaient prendre un café» avec M. Mélenchon, sans nommer M. Philippot.

Etiquette: ;