Le secrétaire d’État américain, Rex Tillerson, a qualifié les multiples tirs de missiles, effectués samedi matin par Pyongyang, de provocation, mais a insisté sur le fait que les États-Unis aspiraient néanmoins au règlement pacifique du conflit

Lors d’une interview accordée à l’émission Fox New Sunday, le secrétaire d’État américain Rex Tillerson a déclaré que les États-Unis considéraient les tirs de missiles effectués samedi matin par la Corée du Nord comme une provocation contre l’État américain et ses alliés.

«Nous allons poursuivre notre campagne de pression pacifique comme je l’avais décrite, continuant à travailler avec des alliés, avec la Chine afin de voir si l’on pourra amener le régime de Pyongyang à la table des négociations», a-t-il fait remarquer.

Pyongyang a tiré samedi matin plusieurs missiles vraisemblablement balistiques en direction de la mer du Japon, rapporte l’agence sud-coréenne Yonhap, se référant au Comité des chefs d’état-major interarmées du pays.

Les tensions autour des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord n’ont pas cessé de s’aggraver ces derniers mois. En juillet, Pyongyang a mené deux essais de missiles balistiques intercontinentaux supervisés par Kim Jong-un.

Washington et Pyongyang ont alors échangé des menaces réciproques. Le ton a depuis baissé d’un cran mais Washington et Séoul ont lancé cette semaine leurs exercices militaires conjoints qui sont constamment condamnés par le Nord comme une répétition de l’invasion de son territoire.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;