L’agence sud-coréenne Yonhap rapporte que Kim Jong-Un aurait eu un troisième enfant en février. L’épouse du dirigeant nord-coréen avait disparu des radars pendant plusieurs mois l’année dernière

La première dame nord-coréenne Ri Sol-Ju aurait accouché de son troisième enfant au mois de février, selon Yonhap qui cite des députés sud-coréens, eux-mêmes informés par le service de renseignement sud-coréen (NIS). L’information a été révélée le 29 août.

L’épouse du numéro un nord-coréen avait disparu pendant une longue période en 2016, faisant naître les spéculations sur une grossesse éventuelle. D’après les précédents rapports du NIS, Ri Sol-Ju s’est mariée avec Kim Jong-Un en 2009 et a donné naissance à leur premier enfant l’année suivante, le deuxième étant né en 2013. La dynastie des Kim dirige la Corée du Nord depuis trois générations.

Rares sont toutefois les informations qui filtrent sur la famille au pouvoir.

L’ancienne star américaine de la NBA Dennis Rodman avait été la seule source d’information, confirmant la naissance du deuxième enfant de Kim Jong-Un, une petite fille nommée Ju-Ae.

A la suite d’un séjour en Corée du Nord en 2013, il avait raconté avoir tenu le bébé dans ses bras, décrivant le dirigeant nord-coréen comme un «bon père» qui a une «famille bien».

Si Kim Jong-Un se montre davantage en public que son père Kim Jong-Il, un personnage introverti, les détails de sa vie privée, de la date exacte de sa naissance à celle de son mariage ne sont pas connus.

Le NIS a rapporté que le père de sa femme était universitaire et sa mère médecin. Elle s’était rendue en Corée du Sud en 2005 pour encourager les équipes nord-coréennes aux championnats d’athlétisme d’Asie.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;