Le missile balistique coréenne, lancée à partir de Sunan, a survolé l’archipel japon pendant plusieurs minutes avant de s’abîmer en mer. Shinzo Abe et Donald Trump ont réclamé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU ce mardi après-midi.

C’est une première depuis 2009. La Corée du Nord a mené mardi un tir de missile balistique qui a survolé le Japon puis s’est s’abîmé dans le Pacifique. Un pas supplémentaire dans l’escalade des tensions autour des ambitions militaires de Pyongyang. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a dénoncé une «menace grave et sans précédent». Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira en urgence mardi après-midi à la demande de Washington et Tokyo. De son côté, la Russie se dit «extrêmement préoccupée».

L’engin a été tiré de Sunan, près de Pyongyang, à 05h57 et a parcouru 2700 kilomètres à une altitude maximum d’environ 550 km. Selon l’état-major coréen et la défense américaine, il a survolé le Japon et a donc été tiré vers l’est, et non en direction de Guam. Cette île située à 3500 km de la Corée du Nord est un avant-poste stratégique de l’armée américaine sur la route de l’Asie où vivent environ 160.000 personnes.

Etiquette: ;