L’Allemagne et l’Europe veulent s’assurer que les nouvelles sanctions américaines contre la Russie ne conduiront pas à une nouvelle «période glaciaire» dans leurs relations, a déclaré mardi le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel

Le chef de la diplomatie allemande, Sigmar Gabriel, a affirmé que l’Allemagne voulait éviter une nouvelle dégradation des relations entre l’Europe et la Russie. De plus, le ministre a souligné que des telles préoccupations se posaient après le renforcement des sanctions américaines contre la Fédération de Russie, signale Reuters.

«Nous, Européens, sommes très préoccupés par les conséquences imprévues que les sanctions américaines contre la Russie peuvent avoir pour l’Europe», a expliqué Sigmar Gabriel. «Nous ne voulons pas complètement détruire nos relations commerciales avec la Russie, en particulier dans le secteur de l’énergie. Nous craignons que les sanctions puissent également conduire à une nouvelle «période glaciaire» dans les relations entre la Russie d’une part et les États-Unis et l’Occident d’autre part».

Selon le ministre, il a eu une conversation avec le secrétaire d’État américain, Rex Tillerson, qui lui a assuré que le Président Donald Trump avait accepté de coordonner les sanctions avec les alliés des États-Unis.Cependant, M.Gabriel a ajouté que l’Europe attendait de Moscou la mise en œuvre des accords de Minsk. «Ce serait le point de départ pour améliorer les relations», a-t-il noté.

Le 2 août, le Président américain Donald Trump a signé la loi introduisant de nouvelles sanctions contre la Russie, l’Iran et la Corée du Nord. Le Congrès avait recueilli le nombre de voix suffisant pour éviter le possible veto du Président et Donald Trump s’est vu contraint de signer ce document.Ce document permet notamment au Président d’imposer des sanctions aux personnes investissant dans la construction des gazoducs russes d’exportation une somme supérieure à cinq millions de dollars par an ou à un million de dollars en une seule fois. La loi dispose en outre que les États-Unis continueront de s’opposer au projet de construction du gazoduc Nord Stream 2 entre la Russie et l’Allemagne.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;