L’armée turque a tiré sur les quartiers résidentiels d’Afrin, ville située dans le nord de la province syrienne d’Alep, blessant 10 civils, a annoncé l’homme politique syrien Rezan Hiddo

Rezan Hiddo, politique syrien de nationalité kurde, a communiqué que des quartiers résidentiels de la ville syrienne d’Afrin avaient été pilonnés par l’armée turque mercredi, soulignant l’intensité particulière des frappes.

«Aujourd’hui, des missiles ont été tirés depuis la Turquie sur des quartiers résidentiels d’Afrin. D’importants dégâts ont été causés à des maisons d’habitation, 10 civils, dont une fillette de 11 ans, ont été blessés», a relaté M.Hiddo.

Le pilonnage a commencé à l’heure où les gens faisaient leurs courses à la veille de l’Aïd.

«Des tirs sporadiques sur des villages situés aux environs d’Afrin se poursuivent », a-t-il ajouté.Il a précisé que le pilonnage de mercredi n’était pas un cas unique, des quartiers résidentiels étant bombardés depuis un an. Cependant, les frappes de mercredi étaient particulièrement intenses et soutenues, ce qui est inadmissible étant donné la présence dans la ville de dizaines de milliers de réfugiés.

«Par leur pilonnage d’aujourd’hui, [les Turcs] tentent de porter atteinte aux relations et accords entre les Kurdes et les Russes qui veulent devenir garants de la stabilité, y compris dans le nord d’Alep, faisant appel à leur police militaire», a signalé Rezan Hiddo.

Depuis 2012, la ville d’Afrin, située dans le nord-ouest de la Syrie, est contrôlée par la milice kurde des YPG (Unités de protection du peuple), considérées par Ankara comme une organisation terroriste liée au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) interdit en Turquie.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;