Les sanctions antirusses visant les diplomates élaborées par Washington auront des conséquences négatives sur les ressortissants russes aux USA, estime Sergueï Ovsiannikov, le consul général russe à New York, soulignant aussi qu’il ne faudrait pas s’attendre à une amélioration des relations russo-américaines dans un avenir proche

Alors que Moscou ne souhaite pas compliquer la vie des Américains en ripostant aux nouvelles sanctions américaines, les mesures élaborées par Washington et visant le fonctionnement des ambassades et consulats russes aux États-Unis pourraient avoir des conséquences néfastes pour les ressortissants russes résidant aux États-Unis, affirme le consul général russe à New York, Sergueï Ovsiannikov.

«Pour l’instant, cela porte un caractère informatif, mais à partir du 1er septembre il faudra avoir l’autorisation de la partie américaine pour tous les déplacements. Son obtention pourrait prendre quelques jours. Imaginez seulement qu’un ressortissant russe, résidant dans une ville voisine, a besoin en urgence de l’aide du consulat, par exemple, s’il est hospitalisé, dans combien de temps pourrions-nous nous y retrouver?», s’est interrogé M. Ovsiannikov dans une interview au journal russe «Komsomolskaya pravda».

Pour sa part, si Washington décide de fermer l’un des consulats sur le sol américain, le processus de l’octroi des visas, des passeports et des procurations sera compliqué.

«Il est difficile de dire ce que la partie américaine va maintenant inventer. Nous ne faisons pas des conjectures, nous attendons», a-t-il poursuivi.

Il a, par ailleurs, affirmé que l’amélioration dans les relations russo-américaines n’était pas envisagée dans un avenir proche.

«Parlant des perspectives à court terme pour le développement des relations russo-américaines, je préfère m’abstenir des pronostics. On pense que la partie américaine aura tout de même du bon sens et que la russophobie alimentée aux États-Unis s’arrêtera. Ce sont justement les Américains qui doivent se rendre bien compte de la situation et commencer à faire marche arrière. De ce que je vois, j’entends et je lis de ce qui se passe au Congrès et ce que disent les politiciens américains, il ne faudrait s’attendre à rien de bon de la part des États-Unis. Cependant les diplomates russes doivent continuer à travailler dans ces conditions», a-t-il ainsi conclu.

Malgré les nouvelles complications pour la délivrance de visas américains introduites par Washington, Moscou ne ripostera que dans le cas où les USA commenceront à mettre des bâtons dans les roues des ambassades et des consulats russes aux USA, avait précédemment annoncé Sergueï Riabkov. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères soulignait que Moscou aspirait à ce que les Américains puissent voyager sans problèmes en Russie. Une réponse réciproque à la décision des États-Unis serait en outre «contre-productive».

Etiquette: ; ; ;