La coalition antidjihadiste dirigée par Washington a mené un raid aérien pour empêcher un convoi de combattants du groupe Etat islamique (EI) évacués du Liban d’atteindre l’est syrien frontalier de l’Irak, a annoncé le Figaro.

«Pour empêcher le convoi de se diriger plus à l’est, nous avons créé un cratère et détruit un petit pont», a affirmé le colonel Ryan Dillon, évoquant une «frappe aérienne», sans préciser la zone géographique.

Etiquette: ;