Treize civils d’une même famille ont été tués hier dans des frappes aériennes américaines visant les talibans dans l’Est de l’Afghanistan, ont déclaré aujourd’hui des responsables afghans locaux.

Les forces américaines en Afghanistan ont indiqué «avoir eu connaissance d’un incident dans le district de Puli Alam dans la province du Logar avec de potentielles victimes civiles». «Une enquête officielle a été ouverte», selon un communiqué.

Saleem Saleh, porte-parole du gouverneur de la province du Logar, a indiqué à l’AFP que les forces américaines menaient une opération conjointe avec leurs homologues afghans dans le village de Dasht-e-Bari hier matin lorsqu’elles ont été attaquées par des insurgés talibans.

«Les forces étrangères ont riposté et forcé les talibans à se cacher dans des habitations civiles à proximité. Puis elles ont appelé des renforts aériens qui ont bombardé les maisons, faisant des victimes civiles», a-t-il expliqué.

«Treize civils ont été tués dans les frappes et 15 autres blessés. Tous membres d’une même famille, femmes et enfants compris, a-t-il précisé. Plus d’une douzaine de talibans, dont plusieurs commandants, ont aussi péri dans l’opération».

Un habitant de la zone, Nazar Khan Kochi, a pour sa part déclaré à l’AFP que les frappes ont tué «des civils et des gens sans défense mais aucun taliban». «Nous avons extrait les corps des débris et les avons enterrés. C’était un jour très douloureux pour nous», a-t-il ajouté.

Le Pentagone a révélé mercredi que 11.000 militaires américains étaient actuellement présents en Afghanistan, soit un nombre de soldats beaucoup plus élevé que les 8.400 évoqués jusque-là.

Etiquette: ;