Huit pays européens demandent une compensation après la récente démolition par l’armée israélienne de plusieurs préfabriqués.

Des écoliers palestiniens assistent à des cours dans un tente à Jubbet al-Dhib, après que l'armée israélienne a démantelé des préfabriqués destinés à devenir des salles de classe.

L’Europe semble vouloir hausser le ton après la récente démolition, par l’armée israélienne, de plusieurs écoles financées par huit de ses États membres au bénéfice de communautés bédouines en Cisjordanie occupée. Une délégation composée de hauts diplomates belge, français, espagnol, irlandais et danois, ainsi que d’un représentant de l’UE devait se rendre mardi au ministère israélien des Affaires étrangères afin d’y présenter la facture de ces destructions. Cette «demande de compensation financière», sans précédent, porte sur un montant total de 31.252 euros. Elle ouvre théoriquement à la voie, si elle n’est pas suivie d’effet, au prélèvement de cette somme sur des programmes de coopération dont bénéficie Israël.

Etiquette: ;