La Russie ne demandera pas aux États-Unis de lever les sanctions, bien que cela soit la condition d’une coopération efficace, a déclaré le nouvel ambassadeur de Russie à Washington, Anatoli Antonov

Le nouvel ambassadeur de Russie aux États-Unis, Anatoli Antonov, a déclaré dans une interview accordée au journal russe Kommersant que Moscou n’envisage pas de demander à Washington de lever les sanctions. Cependant, il a noté qu’il serait possible d’établir des relations de confiance avec la partie américaine lorsqu’elle cessera d’utiliser ces outils de pression.

«La Russie n’a jamais demandé et n’a pas l’intention de demander l’annulation des sanctions, bien qu’il soit clair qu’il s’agit d’un comportement hostile envers notre pays», a déclaré l’ambassadeur russe.

Selon lui, «quoi qu’il en soit, il est évident que la Russie et les États-Unis ne pourront coopérer efficacement que lorsque les outils de pression cesseront d’être utilisés dans le dialogue, il n’y aura pas de place pour le chantage et des tentatives d’imposer leur volonté».

«La balle est à présent dans le camp de Washington», a ajouté le diplomate de haut rang.

Les relations entre Moscou et Washington se sont considérablement dégradées en 2016 après l’introduction de sanctions antirusses par l’administration de l’ex-Président du pays, Barack Obama qui accusait la Russie d’ingérence dans les élections américaines.

Par la suite, le Sénat américain a approuvé le 27 juillet 2017 une proposition de loi portant sur de nouvelles sanctions contre la Russie, l’Iran et la Corée. Ripostant à l’adoption par le Congrès américain de ces nouvelles sanctions antirusses, Moscou a interdit au personnel diplomatique américain d’utiliser deux de ses sites situés dans la région de la capitale russe à partir du 1er septembre. En outre, Moscou a demandé à Washington de réduire, également à partir du 1er septembre, à 455 le personnel de son ambassade et de ses consulats en Russie. Le ministère a également prévenu que Moscou répliquerait en cas de nouvelles expulsions de diplomates russes par les États-Unis.En réaction à la réduction du personnel diplomatique ordonnée par Moscou l’ambassade des États-Unis a suspendu le 23 août l’octroi de visas non-immigrant en Russie. Les diplomates américains ont précisé que l’octroi des visas non-immigrant reprendrait à partir du 1er septembre, uniquement à Moscou, tandis que les demandes déposées dans d’autres villes russes «resteront suspendues indéfiniment».

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ;