Des civils de la ville syrienne de Raqqa, où l’opération militaire contre Daech est toujours en cours, luttent désespérément pour survivre dans un environnement hostile

La coalition internationale anti-Daech dirigée par les États-Unis a effectué des frappes aériennes contre des centaines de bâtiments résidentiels dans la ville de Raqqa faisant de nombreuses victimes parmi les civils, a indiqué Oso Ibragim, un des habitants du quartier de Nezlet Shehade, à Raqqa, qui a réussi à fuir la ville avec sa famille.

«Les bombardements nous effrayaient. Les avions de la coalition ont frappé sans distinction des centaines de bâtiments résidentiels et de locaux, où il n’y avait pas de terroristes. La vie s’est arrêtée dans la partie de la ville contrôlée par Daech.»

Et de préciser que les djihadistes leur interdisaient d’écouter de la musique, de regarder la télévision et de fumer.Selon un autre interlocuteur originaire du quartier de Reşit Ebdi, qui s’est exprimé sous le couvert de l’anonymat, l’un de ses six enfants a été tué à cause d’un tir de missile qui a frappé son habitation.

«Mes six enfants et moi ne pouvions pas sortir de la maison en raison des combats incessants. Un de mes enfants est décédé et deux autres ont été blessés après qu’une roquette a touché notre immeuble.»

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;