L’inauguration d’une plaque commémorative l’an dernier à Jasenovac, en Croatie, sur laquelle est inscrit «Za Dom Spremni» (Prêts pour la patrie), un des slogans des oustachi pronazi qui dirigèrent ce pays durant la Seconde Guerre mondiale, ne cesse de susciter le mécontentement

L’installation d’une plaque commémorative à Jasenovac, en Croatie, portant un slogan du régime oustachi pronazi constitue une véritable insulte à toutes les victimes de l’Holocauste, a déclaré Efraim Zuroff, directeur du Centre Simon-Wiesenthal à Jérusalem.

«Les slogans nazis n’ont leur place ni à Jasenovac, ni en Croatie, ni dans le monde entier. Nous faisons tout notre possible pour endiguer ces initiatives. C’est le gouvernement croate qui est responsable de ce qui se passe», a-t-il indiqué.

Selon lui, l’Union européenne a fermé les yeux sur toutes les déformations possibles de la vérité concernant l’Holocauste pour dissimuler les crimes commis par des collaborateurs locaux.

D’après un autre interlocuteur, le politologue croate Denis Kuljis, le Premier ministre conservateur Andrej Plenkovic, qui veut faire retirer cette plaque, se trouve pris entre le marteau et l’enclume, à savoir les partenaires de la coalition et une partie de l’opinion publique, d’un côté, et les droites et les vétérans, de l’autre, ces derniers se prononçant contre une telle mesure.

«Cela peut être une décision politique du gouvernement, mais il n’y a aucun fondement juridique. De pareils actes ne sont passibles de la loi ni en Serbie, ni ailleurs, sauf peut-être en Allemagne, où il est interdit d’utiliser la croix gammée dans n’importe quel contexte.»

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;